30 mars 2013

You Yourself and I : The Treacle Well

Avec 28 morceaux et plus de deux heures d’écoute, le moins que l’on puisse dire c’est que dernier (double) album de You Youself and I est généreux. Encore plus quand on sait que la « confection » physique est une pochette sérigraphiée et cousue-machine, chacune étant donc unique avec toutes les (im)perfections qu’elle contient. Vous avez donc à faire à un objet rare, d’une étrange beauté, donc le contenu pourrait bien vous transformer en une naïve petite Alice au Pays des Merveilles, quand la pureté de la musique peut venir parfois aussi de sons très lourds…
The Treacle Well semble être le remède parfait pour exhorter le printemps. À la fois sombre et lumineux, on y trouve une musique allumée de riffs puissants et crescendos, mais aussi des côtés plus légers et aériens. Si l’ensemble est cohérent, il semble représenter toutes les facettes d’une personnalité, ses contradictions autant que sa logique, sa part d’introversion comme celle d’extraversion. Sans fausse pudeur et avec un son juste, on se laisse porter par l’intensité et la création sans limite de Daniel Gélinas, sorte d’Alden Penner pop-indie-rock teinté de décennies du passé mais qui sonnent très présentes à nos oreilles. L’écoute est facile sans être pour autant directement accessible, et quoi de mieux que d’avoir à apprivoiser un album. 
http://youyourselfandi.bandcamp.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire