28 avr. 2009

Finale des Francouvertes

Et oui, c’est fini, l’édition 2009 des Francouvertes s’est achevée hier soir par un nombre incalculable de Prix remis par un nombre incalculable de sponsors… and the winner is… sans surprise Ariel !

Le Club Soda, avec des tables en cabarets… ça n’est pas ce qu’il y a de mieux pour mettre à l’aise les artistes. Le public se retrouve disséminé par paquet de 5, et hésite à se lever. Alors ça s’agite, ça gesticule, mais les petites fesses restent dépendantes de leur siège. J’aurais bien envoyé en l’air et brisé toutes ces chaises si le beau concept du développement durable n’existait pas… mais voilà, il a fallu comme d’habitude que l’être humain mettent la planète à l’envers.

















Francis d’Octobre semblait un peu tendu dans l’espace de la scène : difficile de prendre possession des choses qui nous échappent comme l’air qu’on respire entre soi et un public. Moi j’y retrouve toujours des moments de magie, de rêveries, et des arrangements un peu plus rock pour l’occasion qui laissent présager un bel automne multicolore. Je ne veux pas insister mais le batteur est vraiment, vraiment bon.


















Mad’MoiZéle Giraf, fidèles à eux-mêmes : ça saute dans tous les sens, on ne comprends que 2% des paroles (pastaga, Marseille et travail... je plaisante) ce qui dans mon cas ne me dérange absolument pas pour ce style de musique, mais on sait que le débit est bon et mots certainement aussi, je vais me pencher sérieusement là-dessus. Là on félicite le duo basse/batterie qui fait tout le beat !




















Ariel, c’est du Ariel…comment dire ou ne pas dire. C’est de la poudre qui n’est pas ma came, mais je me prends au jeu d’écouter ça avec plaisir et de piler oh attention doucement (note au lecteur, lisez les articles précédant pour savoir ce que signifie la nouvelle expression « ça pile »). Moi je félicite la claviériste, pas parce que c’est une fille dans un groupe de garçons, ça serait mesquin, mais surtout pour sa voix.

Montréal est une caisse de résonance de multiples musiciens de talents : c’est un gros ventre de femme qui accoucherait de merveilles, et les petits des Francouvertes avaient belle allure !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire