30 nov. 2013

Dear Criminals à la Sala Rossa

Dear Criminals faisaient la première partie d’Hôtel Morphée hier soir à la Sala Rossa. Le trio composé de Frannie Holder, Vincent Legault (Random Recipe) et Charles Lavoie (b.e.t.a.l.o.v.e.r.s, Lackofsleep) a sorti son premier EP Weapons à la rentrée de septembre, qui est loin d’être passé inaperçu. De retour d’une courte tournée en France, c’est avec bonhomie et décontraction qu’ils sont arrivés sur scène. Il faut dire qu’ils ont de quoi être fier de ce premier opus, véritable révélation 2013 qui selon moi, va prendre toute son ampleur dans les mois qui viennent, avec, on l’espère la sortie d’un album
Il y a de ces groupes qui vous rendent obsessif/compulsif, dont vous pouvez écouter la musique en rotation intensive pendant des heures entières sans jamais vous lasser. Il y a de ces groupes dont vous recevez la musique comme quelque chose de naturelle, qui vous rappellent des souvenirs mais en même temps qui arrivent avec un bagage neuf, une sorte de nostalgie mélancolique futuriste. Il y a de ces groupes qui ont la sensibilité à la place des notes et des mots, qui vous font dire que vous êtes au bon endroit, au bon moment, et que c’est pour vous faire toucher de cette manière que vous vous tenez dans la pénombre, un gin tonic à la main, et un sourire sur vos lèvres, vissé comme une peinture indélébile. Alors oui, vous voulez bien vous faire bombarder par ces « weapons », sans aucun bouclier. Que ce soit l’alliance des voix, l’électro complexe ou simpliste, la lenteur des sentiments qui vous assassinent doucement, les mélodies répétitives, tout ce cocktail finira par vous exploser en plein visage. L’intelligence émotive de Dear Criminals est contagieuse, abandonnez tout de suite le vaccin et allez chercher vos mouchoirs.

Crédit photo : LePetitRusse 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire