20 août 2012

Quoi faire cette semaine ?

Perdue quelque part entre deux tounes du nouvel opus de Monsieur Adamus, je suis encore temporellement dans l’incapacité de produire une chronique créative. Fait-que, je vais faire comme le Nightlife et vous dire quoi faire de votre semaine si (peu) chargée que les températures ont déjà descendu d’un cran. De la radio (Les Étés Généraux sur CIBL), un documentaire (Tous au Larzac) et un show de fin de semaine (Alice and the Intellects) !
Mardi soir, de 18h à 19h, c’est la dernière des Étés généraux sur CIBL. Non, je ne fais pas de convergence en vous parlant de cette émission, y’a pas toute ma gang d’amis, et je ne vis pas avec l’une ou l’un des chroniqueurs pantoute (je vous laisse trouver qui) ! Cette plage horaire éclatée, décalée a eu le mérite de recevoir Pierre Cursi, Françoise David ou Jean-Martin Aussant (on est indépendantiste, ça se sens-tu ?), d’avoir fait des topos sur la péréquation, la crise islandaise, l’orgasme féminin, la crise alimentaire mondiale, d’avoir eu le reporter français le plus controversé au Québec, aka Nicolas Guelho, un tribunal de la mécréance et des poèmes d’amour enflammés à Jean Charest et au Canada. Tout un programme. Vous retrouverez donc toute l’équipe accompagnée de bières fraiches ce mardi soir.  
Jeudi, à partir de 20h, rendez-vous au Brouhaha Pub pour la diffusion du documentaire Tous au Larzac de Christian Rouaud, proposé par l’Upop d’étude cinématographique de l’Udem, présenté par la sémillante Élodie Comtois d’Écosociété. Là non plus, aucune convergence pour ce documentaire social, qui raconte la lutte des paysans français qui dura une dizaine d’années, pour ne pas se faire exproprier de leur terre par l’armée (qui voulait s’entrainer à la guerre sur un plus vaste terrain). Pas que mes parents m’aient emmené en pèlerinage là-bas, parce que, militants, ils faisaient à l’époque labour (et certainement aussi l’amour, puisque je suis née) pas la guerre ! Non, non. Je vous le recommande chaudement car il fait écho au mouvement social que nous vivons actuellement. C’est gratuit et vous pouvez faire un don à UniversiTV et CUTV.
Enfin, dimanche à 17h, un petit déplogue au Quai des Brumes. À chaque fois je dis que j’y vais, à chaque fois j’échoue ailleurs, principalement dans ma cour arrière l’été et dans mon canapé l’hiver. Mais là, motivation suprême, c’est Alice and The Intellects qui ouvrent le bal. Si vous n’avez pas eu la chance d’attraper au vol Ballon Ride (jeu de mot, quand tu nous tiens), une occasion de vous rattraper, avec de nouvelles tounes en primeur qui annoncent un album en 2013. Le parfait show de velours pour bien dormir et attaquer la semaine qui s’en vient sous un parapluie qui transforme les gouttes d'eau en papillons (toujours mieux que les escargots).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire