9 mars 2009

Eleni a chaud !

La douceur arrive sur Montréal, et samedi soir, on était un peu sous les tropiques au Divan Orange. Ce petit bar/club où l’on trouve des merveilles de concerts sait faire monter la température, ce qui peut être redoutable !




Une nouvelle découverte pour adoucir vos oreilles : Eleni Mandell (merci Stephen), une jeune femme made in LA. Enfin, quand je dis adoucir, je dirais plutôt pour aiguiser vos oreilles à un rock énergique, (pro)pulsé, frontal mais subtil. Eleni, c’est surtout une voix et un caractère qu’on sent bien présent. Elle serait un peu comme la Cat Power de la côte ouest, avec sa petite touche à elle. Cette fille à de la classe, de l’élégance et porte la guitare comme un bijou. Elle s’accompagne de musiciens habités avec une mention spéciale au batteur et ses mimiques extra-terrestres à chaque percussion émise.

Si je n’avais pas risqué la déshydratation, ce concert aurait été parfait… ou comment faire consommer quand on oublie de faire fonctionner la ventilation (mais existe-t-il vraiment une ventilation au Divan Orange, le mystère reste entier !). C’est sûr, ils ont des parts chez Boréale pour nous infliger une telle chaleur.

Je ressors sur Saint-Laurent, une pluie fine m’éclabousse gentiment. J’adore parcourir cette rue la nuit, c’est plein de foules à regarder qui me font comprendre pourquoi j’aime Montréal la nuit, quand le trottoir est glissant et encombrés.

www.myspace.com/elenimandell

Aucun commentaire:

Publier un commentaire