1 mars 2016

Francouvertes : McLean, Les passagers, Édwar 7

Retour aux sources hier soir, dans le cadre chaleureux du Lion d’Or pour la troisième soirée des Francouvertes, qui célèbre sa 20ème édition cette année. Pour l’occasion, chaque lundi, une belle surprise en « première partie » des trois groupes sur la sellette, un artiste, gagnant des Francouvertes, revient sur scène. En l’occurrence, nous avons eu droit aux Sœurs Boulay, avec leurs harmonies impeccables et leur jovialité communicative !




McLean
Difficile de briser la glace, on le sait. Surtout quand le temps s’annonce verglaçant, les dérapages ne sont pas loin ! Et c’est un peu ce que l’on peut reprocher à McLean. On a du mal à rentrer dans l'univers trop décalé. C’est confus, diffus et on ne sait plus sur quels pieds danser. Le manque de cohésion nous laisse un souvenir étrange, comme si le groupe ne voyait qu’à travers ses lunettes fumées créant une trop grande distance avec le public. Reste une voix incroyable de justesse et une volonté de convaincre, qui malheureusement a du mal à faire son chemin. 


Les passagers
Véritable découverte dans le genre «bulles de savon pop à saveur années 80 », Les passagers n’ont pas mis longtemps à convaincre le public (et le jury, ils se retrouvent premier du classement). Un savant mélange entre guitares et synthés, organique et numérique, le tout porté par la jeune et fragile Andréanne Muzzo. Les mélodies coulent de sources, la cohésion du groupe est palpable, la rythmique est dansante, le tout avec une subtilité et un raffinement charmant. Les passagers ont certainement leur carte à jouer pour voyager encore plus loin !


Édwar 7
Pour clôturer la soirée en beauté, on termine avec le quatuor pop-rock Édwar 7, qui finit d’extasier le Lion d’Or, avec, on le sent à l’ambiance, une belle troupe de fans présente. Le groupe de Sherbrooke ne fait pas dans la demi-mesure et est d’une efficacité redoutable sur scène. Tania Lapointe Dupont « drive » tout ce beau monde avec fougue et élégance, une voix intense et juste. Les riffs coulent de source, on ne peut s’empêcher d’embarquer avec eux. Une énergie sans faille, une fraicheur aussi. Ils terminent deuxième à l’issu de la soirée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire