1 avr. 2014

Francouvertes : Protofiev, Les Hotesses d'Hilaires et Deux pouilles en cavales

Soirée bruyante voire hurlante au Lion d'or, malgré le calme quasi olympien du public, toujours aussi discipliné, derrière ses petites tables cabaret. C'est qu'il fallait bien clôture cette session de préliminaire par de la testostérone musclée. Ainsi les bouchons auraient presque été de rigueur pour pouvoir amorcer les murs du son, mais on s'est délecté de pouvoir voir un peu de brut dans ce monde de sage. Ça fait du bien aux oreilles et aux palpitations, un peu comme une version édulcorée de Solids !
Protofiev
Le trio de power-rock annonce la tonalité de la soirée. Avec déjà quelques énergies remarquées dans le passé, on se laisse facilement séduire par l'intensité et la distorsion. Si les paroles sont quasi inaudibles, on ne leur en tiendra pas rigueur, sachant que ce n'est certainement pas le plus important que l'on doive retenir ici. Cependant, leur désinvolture et le mur qui semble s'être construit entre le public et eux ce soir là ne les a pas aidé, loin de là ! Une bonne entrée en matière, mais qui manque un peu de sauce originalité.



Les Hôtesses d'Hilaire
Difficile de ne pas tomber dans le panneau des Hôtesses d'Hilaire. La seule présence sur scène du chanteur Serge Brideau vaut le détour, tant pour son caractère que pour sa voix incroyable voire exceptionnelle. S'il joue à fond son personnage de gars à barbe pas très subtil, il ne faudrait pas prendre les Hôtesses d'Hilaire trop à la blague. Ces acadiens bien trempés qui jouent dans la catégorie des gros rockeurs ont une puissance live décapante ! 



Deux pouilles en cavales
C'est avec un set-up étonnant que le trio s'annonce. Oscillant entre le hardcore, le grunge, le rock, on sent de multiples influences. Ils nous feraient presque penser à un certain VioleTT Pi. D'une approche moins facile que les deux autres groupes, la complexité des arrangements pourrait avoir tendance à nous éparpiller. On sent de solides musiciens prêts à aller dans des contrées où personne ne se risque. La mise en danger est saluée mais on reste un peu déconcerté.



Et le classement, il dit quoi ?
1 - Joëlle Saint-Pierre | 2 - Philippe Brach | 3- Deux pouilles en cavale | 4- Jacques Bertrand Junoir | 5 - Julie Blanche | 6 - MARITZA | 7 - Bobby one | 8 - Les Hôtesses d'Hilaire | 9 - P.A.P.A (Pas d'Argent Pas d'Agent)

Crédit photos : Émma Géraud

Aucun commentaire:

Publier un commentaire