30 juil. 2013

UN au MEG

Parfois on tombe sur de bons chiffres quand on s’y attend le moins. Jeudi soir dernier, le MEG affichait une programmation stimulante entre la Sala Rosa et le Divan Orange. Sans le savoir, j’avais sans doute le goût de me faire saigner les oreilles avec la musique (un brin) trop exponentielle du Divan Orange parsemé d’amateurs de musique plus ou moins électro, mais certainement groove, comme le G de MEG. Après une mise en bouche dynamique de CTZNSHP, on a retrouvé la fraîcheur du duo UN formé de Jean Reimer et Kara Keith, deux filles aux rythmes carrés et à la performance millimétrée. 
Si vous avez envie d’un musique électro saupoudrée de cold wave, avec une voix hallucinante en guise de cerise sur le Sunday, lancez vous dans l’écoute du très malicieusement album intitulé UN titled. Cela vous donnera un bref aperçu de comment vous pourrez user le parquet des dancefloors la prochaine fois que vous sauterez sur l’occasion pour les voir en live. Impressionnant contraste entre une batteuse métronomée se cachant derrière ses longs cheveux et une bidouilleuse chanteuse longiligne à la voix décadente, le duo transporte instantanément et sans effort ces samples happés par des mélodies évanescentes. Habituées des afters, les filles ont proposé une performance aussi décontractée qu’allumée et ont réussi à faire flotter le plancher du Divan. Attention, on entre dans la cour des grands, avec un CV impressionnant : elles ont en effet partagé la scène avec rien de moins que Clues (le meilleur groupe à vie de la scène Montréalaise, même s’il est mort à l’heure où j’écris ces lignes), Braids, Mozart’s Sister j’en passe et des pas pires. Magique, surprenant, sportif et adrénalisant !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire