2 mars 2017

Peter Peter : Noir Eden

C'était le grand retour de Peter Peter cette semaine, avec un nouvel album tout en oxymore : Noir Eden, qui pourrait être la définition parfaite du mot nostalgie. Nostalgie des sons puisés dans le cœur des années 80, nostalgie des sentiments amoureux, nostalgie d'un ailleurs. 
 
C'est dans une ambiance minimaliste, avec sa voix frêle et aiguë, que l'on retrouve Peter Peter, exilé maintenant en France à Paris. Allez savoir pourquoi, il se dégage toujours autant d'aura autour de lui. Sa musique magnétique colle à la peau et rentre dans la tête. Impossible de décrocher. Cette addiction a le mérite d'être douce et enveloppante, et de s'habiller de mots fort habiles. On plonge dans l'univers d'un jeune homme au questionnement actuel à la fois perdu, en recherche, mais bien ancré dans sa réalité, l'âme en arrière mais le regard en avant, face à nous mais pas dans notre face. Subtile, fin et bien pensé, Noir Eden glisse tout seul entre les lignes. S'il ne réinvente pas la roue, il l'a fait bien tourner, dans un tourbillon dans lequel on plonge avec joie.
 
 

 


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire