20 févr. 2017

Premier EP de Cédrik St-Onge

Les yeux comme deux boussoles, c'est le titre du premier album du tout jeune Cédrik St-Onge, chapeauté par rien de moins que Louis-Jean Cormier (à la réalisation) et Jeff Moran (à la direction artistique). Le Gaspésien, dont on commence à murmurer de plus en plus le nom, nous propose un EP qui laisse entrapercevoir un auteur-compositeur-interprète sensible à la plume fraiche.





Pas facile de se démarquer au Québec lorsqu'on fait de la chanson. Mais on dirait que certains s'en sortent mieux que d'autres et se trouvent décomplexés plus facilement. C'est le cas de Cédrik St-Onge, qui de sa voix légère arrive à nous transporter dans ses chansons, comme on voit au loin à l'horizon. Sans s'en rendre compte, le temps défile, élastique, autour de ses titres. Alors on voyage où ? : dans les saisons, dans les couleurs, dans la douceur, le vent, l'air, la pluie, les journées de soleil et les intempéries. On s'envole tout en restant ancré dans la terre, bien arrimé autour des quatre points cardinaux.

Autour des cinq titres de Les yeux comme deux boussoles, le jeune artiste nous fait entrevoir toutes les possibilités de ses capacités à capter nos oreilles et faire rêver nos yeux. La subtilité des arrangements est loin d'être quétaine, pour reprendre le mot issu de son titre J'feel kétaine à soir. On en prendrait encore plus, davantage de beau dans ce monde de brutes !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire