22 févr. 2012

Francouvertes – Acte 3 : 21 février

« On n’a pas eu d’hiver ! » disent les anciens et les moins anciens. Est-ce que c’est grave ? Pas tant que ça dans la réalité, mais si on regarde plus en profondeur, ces changements climatiques notables annoncent certainement quelque chose de pas bien joli. C’est un peu comme la dernière soirée des Francouvertes : pas vraiment de découvertes. Est-ce que c’est grave ? Pas tant que ça dans la réalité, mais si on regarde plus en profondeur… ceci n’est pas un bulletin météo, ceci est une chronique frileuse des Francouvertes.

Mélanie et Stéphanie Boulay
Deux robes fleuries, des sourires, des douceurs, des petits jokes complices… les sœurs Boulay sont comme un début de printemps en fleur. C’est frais, c’est beau, c’est « cute » et ça fait un peu changement de voir un set juste de voix (justes), avec des chouettes micros, une guitare et un ukulélé. On sent le public conquis, les paroles sont amoureuses, le quotidien triste de la fille laissée mais compréhensive pas à peu près. Dans un monde gris, cette naïveté légère donne du baume au cœur : une petite pommade à tartiner avec modération pour ne pas finir trop noyé sous les couches de crème. L’hydratation s’est bien quand on a des cicatrices, mais à haute dose, me semble que ça pourrait être cancérigène.

 
Benoit Morier
Benoit Morier, Benoit Morier, Benoit Morier… oui, trois fois et toujours pas d’explication. J’avoue que ses passages hors chant avec ses petites anecdotes décalées étaient sympathiques : qui ne rêve pas de rester bloqué dans la chambre froide d’un dépanneur en sous-sol, au moins, il y aura les bières pour se réchauffer. Pour le reste, c’est-à-dire la proposition musicale, je vous laisse écouter, juger et apprécier par vous-même.

Francis Faubert
Rien de nouveau sous le soleil pâle de l’hiver. Si on apprécie la folk puisée dans les racines de Francis Faubert, on sent derrière tout cela la patte bien connu d’un certain Dany Placard qui a produit bon nombre d’artistes folk ces dernières années. Et les petits semblent se multiplier en quantité mais parfois pas en qualité. Ce qui n’est pas le cas de Francis Faubert, accompagné d’excellents musiciens, et qui nous offre des paroles parfois croustillantes. Touche finale, un duo avec Myëlle tout amour(eux)… mon soleil s’est couché.


Et le classement il dit quoi ?
1) Le Soeurs Boulay - 2) Simon Kingsbury – 3) Francis Faubert – 4) Antoine Corriveau – 5) Sarah Toussaint-Léveillé – 6) Pandaléon – 7) Mauves – 8) Benoit Morier – 9) Bravofunken

Aucun commentaire:

Publier un commentaire