5 nov. 2014

L'explosion Lisa Leblanc

C'est un lancement en grande pompe que nous proposait la célèbre acadienne, dans un Théâtre Corona ou la foule se tenait serrée sur le parterre. Ce qu'il faut savoir de Lisa Leblanc c'est qu'elle n'a pas la langue dans sa poche, comme le démontre son mini-album (6 chansons et 18 minutes de bonheur) le bien nommé "Highways, Heartaches and Time Well Wasted", qu'elle propose comme une parenthèse, un "trip de road-trip", s'étant laissant emportée à écrire des chansons dans la langue de Shakespeare. Retour sur 40 minutes explosives !
Si vous n'avez jamais eu la chance de voir Lisa Leblanc en concert, imaginez-vous une tempête tropicale, multiplié le tout pas un raz de marée et peut-être atteindrez-vous l'intensité qui se dégage d'elle sur scène. C'est avec un simplicité et une honnêteté désarmante qu'elle nous livre ses tripes. Après une petit demi-heure à porter son mini album en live, elle nous fera même la primeur de deux nouvelles chansons en français, en terminant par "Ciboire" (titre provisoire ou non, le genre de chanson qu'on a envie de hurler à la face de quelqu'un).
"Highways, Heartaches and Time Well Wasted" nous fait découvrir une nouvelle facette de l'acadienne, plus rock, qui sort des sentiers battus de son précédent opus, pour aller vers quelque chose de plus brute. Pas étonnant quand on sait qu'on retrouve à la réalisation Emmanuel Ethier (Bernhari, Chocolat pour ne citer que ses plus récents projets). Enregistré à Charlo au Nouveau-Brunswick avec ses musiciens Maxime Gosselin (batterie) et Jean-Philippe Hébert (guitare), ce mimi-album n'en est qu'un que part sa durée mais pas par sa qualité et surtout les endroits où il nous porte. Un vent de folie, de fraicheur et de liberté, avec une envie de partir nous aussi en road-trip !


"Highways, Heartaches and Time Well Wasted" - Bounsound - Lien d'achat
Crédit photos : Julien Couasnon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire