4 juil. 2012

Jojo et les Sixtease au Divan Orange

Ah les années 60, les fameuses « sixties » à la française, l’âge d’or des yéyés, ces fameuses reprises de succès américains remixés à la sauce française qui font dire à Muguette : « ces bottes sont faites pour marcher », ou à Sheila « Bang bang, tu me tuais Bang bang, et je tombais »… toute une poésie ! C’est donc avec plaisir et déhanchement que je suis retournée dans ce passé insouciant, me retrouvant comme au cœur d'un film de Dolan (Les Amours imaginaires empruntant beaucoup à l’univers sixties), et sautant à la marelle, comme une enfant.


Récent projet menée par Jo-Annie Dubois, Jojo et les Sixtease est composé de sept musiciens accomplis qui jouent la carte de la parodie pas à peu près et « ça prend ça, tu ne peux pas rester planteée devant ton micro quand tu chantes ce genre de chansons » nous dit Jo-Annie. Il faut amener le spectateur au cœur des bonbons acidulés, des histoires d’amour d’une naïveté charmante. C’est donc avec une mise en scène poussée et audacieuse que le groupe s’en donne à cœur joie. Même leurs noms sont des clins d’œil aux stars de l’époque : JoJo Hallyday (Jo-Annie Dubois à la voix et à l’entrainante animation), Merveille Mathieu (Émilie Lecavalier au clavier), Miguel Louvain (Mathieu Sénéchal à la contrebasse), Richard Classel (Dave Crotteau à la batterie), Chef Gainsbourg (Nicolas Boulay à la trompette), Bijou Bardot (Marie-Noelle Bois au saxophone ténor) et Framboise Hardy (Florence Côté au trombone à coulisse).

Les succès s’enchainent aussi vite que le temps file : le Divan Orange libère ses énergies et se transforme en véritable piste de dance : difficile de résister ! On a hâte aux prochains shows !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire