29 août 2011

Klô Pelgag : la cuisine qui mitonne

Encore un article sur Klô Pelgag ! C’est qu’il y a des choses qu’on ne voudrait rater pour rien au monde, et un concert de Klô, surtout quand il clôt une tournée échevelée de 18 dates à travers le monde (oui, le monde, ce vaste univers aux cinq continents), marquant aussi le départ de Mathieu Gagnon, le compositeur / arrangeur/ frère de la belle. C’est donc dans une atmosphère fébrile, émotive et dansante que tout ce petit monde s’est réuni sur la scène du Patro Vys où la crème hydratante a eu un effet réparateur.


Il faut faire court parfois dans la vie, ne pas traîner sur les mots, aller dans le vif du sujet, bref tailler dans l’art ! C’était bon, c’était délicieux même et quand je vois ces huit musiciens mijoter sur scène, on pourrait croire à une batterie de cuisine rutilante qui ne demande qu’à frémir. Définir Klô Pelgag c’est comme donner ses secrets de recettes de cuisine de grand-mère : on ne dit pas ce qu’il y a dedans mais au final on savoure !

Si vous appréciez les petites bouchées, il faut absolument vous procurer leur dernier EP À la mémoire de qui condense l’existence de ce jeune groupe dans des morceaux arrangés aux petits oignons. J’arrête ici le comparatif culinaire de peur de finir trop lourde. Reste qu’hier soir j’ai encore eu ma larme à l’œil sur ma pièce préférée (le Mont Blanc) et une quasi descente d’organe : mon petit cœur dans les talons sur la chanson Comme des rames.

Découvrez le site de Klô Pelgag, un véritable petit bijou : http://klopelgag.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire