8 juil. 2011

Exposition : Musique sur Papier/Music on Paper

Voir défiler le temps sans le perdre est un art. Ce qu’il y a de beau à Montréal, c’est qu’on trouve toujours où le perdre. Hier soir, dans le sous-sol de l’église Saint-Jean Baptiste, alors que le lino vieux rose brillait plus qu’une patinoire toute refaite, sur l’initiative de ma bonne fée, nous sommes allées coller nos yeux sur des affiches. Mais pas n’importe quelles affiches. Des affiches de concerts. Ceci peut paraître anodin (salle d’église, affiches de concerts, lino vieux rose…), mais l’affiche de concert est un objet visuel qui en dit beaucoup sur l’inconscient des groupes pour lesquels elle parle. Car oui, l’affiche parle, à travers les yeux de son concepteur, certes. Des murmures, des cris et des dialogues de sourds ou des longs monologues, on en a entendu résonner hier soir à la galerie Le 4220.

Il faut dire que l’idée est brillante. Organisée dans le cadre du Festival Osheaga, sous la tutelle de Pat Hamou, cette expo regroupe 17 artistes proposant des affiches toutes sérigraphiées, dans des styles très différents. Que vous soyez un habitué des concerts ou non, l’objet affiche vous amènera dans des univers parfois étonnant de groupes ou d’artistes aussi variés que Beck, Vampire Week-end, Dinosaur Jr, Pixies ou Arcade Fire. La musique est une source d’inspiration qui va loin pour les concepteurs d’affiche, et on peut le comprendre. Je vous avoue que parfois, je cherchais même le groupe dont il était question tellement l’univers décalé, onirique, contemporain absurde ou burlesque prenait le pas sur le reste, à savoir le but premier d’une affiche de concert : communiquer sur le nom du groupe, la date du show et le lieu (le fameux kiquenhoux).
La merveille c’est que vous pouvez vous procurer une sérigraphie de ces affiches pour un prix raisonnable (35 à 50$), chaque affiche étant unique, car fait manuellement à l’aide d’une machine spéciale… plus il y a de couleurs, plus elle est difficile à concevoir, ce qui donne parfois la magie de voir apparaître de petits défauts si charmants.

Musique sur papier / Music on paper, du 6 au 20 juillet à la galerie Le 4220
http://lestjeanbaptiste.com/
4220 rue Drolet, Montréal – Entrée gratuite
Pour les fans d’affiches de concerts, un site merveilleux http://www.gigposters.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire