9 mai 2011

Canailles se faire voir !

Oui, je sais, j'adore les jeux de mots faciles/stupides dans les titres. C'est accrocheur pour rien, et souvent ça marche ! Parce qu’on a beau dire, un groupe c’est aussi visuel que sonore, et pour le coup, si on en compte huit devant nous, ce n’est pas qu’on voit double. Tout droit sortir du fond d’un parc en sépia, il ne faut pas moins que huit musiciens pour avoir le son et le style Canailles. Si vous vous attendez à rester sage, passez votre route…  

Ici, on ne se prend pas au sérieux, on déborde, on crie, on joue, on est comme une lame de rasoir un peu rouillée : ça coupe pas droit et ça peut laisser de sales cicatrices, de celles qui marquent la mémoire musicale. Ça coupe parce à chaque pièce de Canailles, on est à la fois attiré, dérangé, entrainé. Avec une voix pareille, n’importe quelle sirène change de commerce. Canailles sert un bon mélange de racines, et c’est justement ce goût de terre sale qu’ils vont puiser un peu partout dans la musique blues, cajun, bluegrass qu'on aime.
Sous des airs bons vivants, un bordel bien organisé et des petites ritournelles entrainantes, si on décode gentiment les paroles, on s’aperçoit de l’autodérision de Canailles. Parce que ce n’est pas « frais » Canailles, c’est plutôt chaud, ça pourrait être la BO d’un « road-movie western spaghetti », genre cinématographique à (ré)inventer à mon avis. C’est pour ça que Canailles devraient traverse les océans. Sur un beau radeau même pas rafistolé, ils pourraient juste avec un bon vent se retrouver embarqués dans un tourbillon qui les mènerait à bon port. Le port où, dans un coin de pavé, ils amèneraient leur cirque, et là, en moins de trois minutes, foutraient un beau bazar pour brasser la marée proche, se faire trinquer les verres de bières jusqu’à ne plus pouvoir sourire debout.

L’album est disponible sur http://canailles.bandcamp.com/. Je vous recommande vivement l’achat « physique » plus que numérique, car c’est un véritable petit bijou de pochette sérigraphiée qu’ils nous proposent pour 7$ seulement. Allez, vous boirez une bière de moins demain soir !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire