28 juin 2016

Volte, Bermudes et Reliefs à la Casa

C’est sous une canicule un peu apaisée que s’est tenu un triple concert ce lundi, à la Casa del Popolo  avec VolteBermudes et Reliefs : deux groupes instrumentaux et un groupe avec éclectiques paroles pour un timing parfait, un retour de vacances qui me fait aimer Montréal et ses dérives musicales comme jamais !

Pour mettre dans l’ambiance, on commence par Volte, groupe de rock instrumental expérimental à bonnets rouges. Le quatuor a du caractère, des idées et de beaux fruits à mûrir. Premier concert de ce jeune groupe, on a hâte de voir l’évolution, une chose est sûre, il y a du potentiel de créativité à développer et à lâcher !

Bermudes arrive ensuite avec son enchevêtrement de rock aux influences post-punk et new wave. Leur premier EP Filles allégoriques se compose de cinq pièces touffues aux paroles lunaires excentriques et à l’énergie sombre, comme poussé par le soleil. Cela donne un mélange de « up la vie » en plein carambolage qui est loin d’être inintéressant ! 

Arrive enfin Reliefs, premier concert depuis un an et demi, annonce-t-on. Habituée du groupe en live, j’ai toujours les frissons qui me titillent. Il y chez eux un parfum particulier qui vous donne des ailes, l’envie d’explorer l’espace de jeux urbain, comme si dans le fond, Reliefs était l’exacte bande sonore de Montréal. Un mélange progressif et haletant, fait de perturbations et d’accalmies, un tourbillon de sensations tout à la fois déroutant mais ancrant, enracinant dans quelque chose de non palpable mais d'extrêmement vivant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire