10 sept. 2015

Safia Nolin : Limoilou

C’était hier soir le lancement du tant attendu (et déjà encensé par la critique) Limoilou de Safia Nolin. Difficile de passer à côté du phénomène, la jeune femme fait en effet beaucoup parler d’elle, comme une révélation de l’automne, entre toutes les grosses sorties que ce mois de septembre dégorge. C’est que les 13 morceaux qui composent ce premier opus ont de quoi faire jaser. Dans le style folk, toute voix sensible devant, l’auditeur sera ravi !
 Pas facile de se démarquer au Québec, surtout quand tous les jours environ 60 groupes naissent et 30 autres meurent. Quand certains se cassent la tête en concept plus ou moins affriolant, d’autre y vont avec naturel, et le doigt dans le nez (qui semble être un clin d’œil récurent de la demoiselle). Si l’on plonge dans le bleu poudre la pochette de Limoilou, tel un cétacée bicolore, on en ressort avec le ventre brassé de marée pas tout à fait tranquille. C’est qu’il semble y avoir un long fil de douce mélancolie qui traverse les morceaux de cet album, comme si la poésie des mots était plus importante que la musique en elle-même, très épurée, simple, tout en grincements de cordes de guitare. C’est que Philippe Brault à la réalisation, tel un magicien, est passé par là. Des arrangements en forme de pansements pour soigner la rudesse des mots. Voix impeccable, envoutante, Safia Nolin impressionne par sa fraicheur et son grand âge intérieur. Elle n’a rien inventé mais arrive à sa manière à tout recréer.

Safia Nolin, Limoilou, Bonsound, lien d'achat (sortie le 11 septembre)
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire