8 avr. 2015

Émilie Cornut lance son EP au Divan Orange

C’est toujours avec fébrilité qu’on livre en live pour la première fois le fruit de son premier projet, celui qui a muri, qui a été travaillé sous toutes les coutures, que l’on chérit et que l’on voudrait parfait. Car derrière la minutie du studio, il faut bien avancer de quelques pas sous les projecteurs pour voir ce que cela donnera en concert. C’est ce qu’a fait Émilie Cornut !

C’est dans une ambiance familiale et amicale que la fraiche jeune femme est apparue et proposait l’intégralité de son EP, soit quatre chansons : Trois-Pistoles, Le sel, Fille au corsage et Coupe à blanc. Les interventions entre chaque titre sont légères et teintées d’humour, ça coule tout seul ! La force des chansons d’Émilie se sont certainement ses paroles, toujours imagées mais très bien découpées, un univers personnel qui se dessine, un caractère qui ne demande qu’à s’affirmer. 
Côté musique, l’exercice est périlleux, et on sent quelques faiblesses, mais bon, on le sait, les lancements sont fait pour ça. On oscille toujours entre des mélodies au piano, un soupçon d’échantillon et des harmonies. Si Émilie arrive à toujours aller dans la subtilité avec justesse, on aimerait parfois que cela explose encore plus au lieu de rester confiné comme dans un écrin de boite à bijou. Autrement dit, continuer de faire brille le diamant déjà existant et se l’accrocher bien fièrement autour du cou pour rayonner encore plus !

Émilie Cornut, EP 1 http://cornut.bandcamp.com/ 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire