7 juin 2014

USA Out Of Vietnam à la Sala Rossa

C'était jeudi soir, dans une ambiance électrique et foisonnante que le groupe USA Out Of Vietnam lançait son album le bien nommé Crashing Diseases and Incurable Airplanes.Tout un titre pour tout un groupe, qui clôture le bal à cheval sur deux journées avec un set d'une heure sans répit.
Il fallait être motivé pour voir USA Out of Vietnam ce soir là, mais le jeu en valait la chandelle voir tout le chandelier et la fabrique de cire avec. Sous des projections superposées de Jésus-Christ Super Star et la version lapine de Bambi, se tenaient sur scène concentrés les cinq membres du groupe. Écouter ce genre de concert est aller au delà de toute convention musicale possible, le but étant de nous plonger dans un rock progressif aux multiples influences, en étant toujours sur le fils du rasoir entre le divin et l'insupportable. Heureusement, à ce jeu là USA Out Of Vietnam côtoie bien les cieux et propose une musique sans concession et ultra sensorielle, de celle qu'on n'a pas envie d'intellectualiser mais plutôt la ressentir. Décadence de couches sonores, harmonies criées, son vibrant chatouillant les tympans, même si la salle semblait se vider au fur et à mesure que les minutes passaient (la fatigue du public due à l'heure tardive en étant l'unique raison), c'est une grande performance comme on en a peu l'habitude de voir à laquelle on assistait ici. Le genre de concert mémorable, comme quand on va dans un grand restaurant, ça change du fast-food indie rock que l'on mange chaque jour, c'est riche de saveur et de subtilité et l'arrière goût raffiné reste longtemps en bouche !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire