25 août 2014

Fanny Bloom : Pan

Il fallait bien un nouvel album de Fanny Bloom pour que les Bulles reprennent officiellement les voix/voies de la raison et se disent que plus de deux mois d’absence c’était assez ! C’est donc avec le titre multi-évocateur que Fanny Bloom revient. Que se cache-t-il vraiment derrière Pan : le bruit de la flûte, qui s’invite ici et là sur quelques titres, le jeune Peter et son syndrome de vouloir toujours rester un enfant, le bruit de la gâchette en action ou le dieu Grec de la nature. Pan, c’est un peu tout ça et plus encore !

On avait laissé une Apprentie Guerrière déchirée, troublée, teintée de mélancolie et de nostalgie, dans la tourmente des émotions amoureuses, écorchée vive sous une lune triste, un beau spleen qu’on avait adoré. Ici on retrouve toujours cette fine tristesse joyeuse, une dentelle de mots pour une ribambelle de sentiments (in)avoués, une écharpe à serrer trop fort, mais cette fois-ci la lune s’est transformée en soleil brillant. Et oui, il y a quelque chose de plus assumé et lumineux chez Pan, avec un côté exotique aux allures de percussions et autres instruments peu communs (vibraphone ou fameuse flute de pan), influencé du fluo des années 80 sans en faire trop. 
C’est donc toujours entre pop et chanson avec un piano omniprésent que se ballade Fanny Bloom, qui semble, comme son nom d’emprunt l’indique, s’être épanouie. On se déhanchera sur le premier extrait Piscine, on s’extasiera sur le merveilleux Sammy Sammy, et on versera des larmes pour éteindre le feu de Drama Queens. Sans oublier dans tout cela, que la facilité avec laquelle on tombe dans le syndrome de Pan est dû aux mélodies transcendantes entourées de papier cadeau d’arrangements bien trouvés (Misteur Valaire, Benoit Bouchard et Étienne Dupuis-Cloutier à la réalisation).

Fanny Bloom : Pan (Grosse Boite) – sortie le 23 septembre, en précommande ici
Lancement au Belmont avec courte performance le 24 septembre.
Visionnez le vidéoclip Piscine, premier extrait de l'album. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire