19 mars 2014

Francouvertes : Coroner Paradis, Jacques Bertrand Junior et Bobby One

C’était une soirée de cris, de rage, de mains en l’air et d’électricité que cette 5ème ronde de Francouvertes. Ce sont dans trois styles différents mais néanmoins énergiques que ce sont succédés Coroner Paradis, Jacques Bertrand Junior et Bobby One. Qui a dit que le Lion d’Or n’était pas capable de se lever !

Coroner Paradis
Mélange étrange oscillant entre la vieille chanson française, le rock des années 90, Michaël Lapointe est tout un personnage qui semble avoir pour bataille les cris du cœur. D’une poésie viscérale, il est du genre boucher : à mettre ses tripes sur la table. Malgré quelques défauts dans sa voix, on lui pardonne et on se dit que même s’il n’y a rien de nouveau sous sa voie lactée, la performance vaut le coup d’oreille.
Celui qu’on ne présente plus ou alors derrières la quantité de noms d’emprunt d’artiste (Jérémi Mourand, Cou Coupé ?) avaient apporté avec lui, outre son énergie décalée, toute une foule de fans en délire. Entre son post punk et son folk dynamité, le grand gars séduit par son anticonformisme et son audace. Difficile de ne pas embarquer dans ce manège qui tourne très vite et aère la tête à grands coups de vent.

 
Grande découverte de cette soirée, le rappeur Bobby One. À force de jouer les trublions avec Koriass, il a fini par se mettre sur le devant de la scène, et ça lui réussit plus que bien. La valeur ajoutée de la basse, la batterie et la guitare donne une puissance rock au live, et reflète toute une énergie vindicative. La demi-heure m’a paru si courte qu’on voudrait en avoir pour un concert tout entier. Un bon potentiel de finaliste.

Et le classement, il dit quoi ?
1 - Joëlle Saint-Pierre | 2- Philippe Brach | 3 – Jacques Bertrand Junior | 4 – Bobby One | 5 – P.A.P.A (Pas d’argent, Pas d’argent | 6 – Gab Paquet |  7 - Maison Brume | 8 – Michel Robichaud | 9 – Coroner Paradis

Crédit photos : Émma Géraud

Aucun commentaire:

Publier un commentaire