7 nov. 2015

Lancement d'Aube de Mehdi Cayenne

Mehdi Cayenne revient (toujours avec son club, même si celui-ci a disparu de son nom de scène) avec « Aube », un "album allumé folk rock teinté d'influences ethniques"... trêve de plaisanterie, on ne peut tomber dans les banalités quand il s'agit de parler de MC (initiales prédestinées), et de sa musique ou encore moins de ses mots. 



Bibitte inclassable, bouffée rafraichissante de sincérité, sensibilité affirmée, l'homme qui scande à chaque début de spectacle que « nous bâtissons une cathédrale avec nos mains instrumentales, pour se dire les mots que l'on a pas su se dire, puis les oublier », mérite toute votre attention en ce point nommé du jour qu'on appelle l'aube.
C'est dans la petite salle intime et (très) chaleureuse Claude-Léveillée de la Place des Arts que Mehdi Cayenne lançait son nouvel album, dans le cadre de Coup de cœur francophone. Entre les paillettes virevoltantes et la dégaine déjantée de l'artiste, les nouvelles chansons formaient un patchwork coloré, avec toujours le côté tout azimut qu'on lui connait. Allant de la chanson dépouillée guitare-voix (Pigeon voyageur), à la rage électro ou rock deux fois  interprétées (Les heures impossibles), on entre dans le Club de Mehdi comme on mange dans le noir : on ne sait pas à quoi s'attendre, on s'est juste que le chef est excellent, alors on lui fait confiance les yeux fermés. 
Si le spectacle paraissait plus apaisé, les mots eux n'ont pas perdu de leur conjugaison soigneusement pensée. Il est si rare de ressortir d'un concert en se souvenant de quelques bribes de mots si bien choisis, sentis et interprétés. Le jeune homme se confie avec humour et sans filtre entre ses chansons, ou comment, à mon avis, la petite fille de Prévert aurait du y regarder (écouter) à deux fois avant d'interdire qu'on puisse chanter les mots de son grand-père sur une composition du MC. J'aurais donné cher pour entendre ça ! Nous somme donc parti à crève-cœur de cette bulle intempérante, en ce disant que l'aube était sans doute le meilleur moment de la journée.
Mehdi Cayenne, Aube, lien d'achat 
Crédit photos : Lucie Leroux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire